Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 09 février 2011

VOUS AVEZ LA PAROLE

Un  fidéle lecteur du blog,nous fait parvenir sa reflexion sur la réforme territoriale et le regroupement des communautés de communes.Pour respecter la liberté d'expression qui nous est chére,nous publions ci-dessous son texte en intégralité

   A propos du regroupement des communautés de communes

   conseil municipal du 14/12/2010

 

La réforme territoriale impose la réalisation d’un nouveau schéma départemental de coopération intercommunale. Le choix fait par la municipalité en réponse à cette réforme a été entériné par le conseil municipal du 14/12/2010.

La lecture du compte rendu de ce conseil municipal suscite un certain nombre d’interrogations ,des questions de forme et des remarques de fond.

 Il me semble que cette réforme est dans la droite ligne des choix de notre gouvernement et s’appuie sur  un principe technocratique liant l’efficacité d’une institution  à sa taille .Le but recherché est la fusion de plusieurs communautés de communes actuelles pour en faire une entité plus importante  et plus performante .Position purement idéologique ,de nombreux exemples  nous permettent de constater le contraire.  Plus la taille  d’une structure est importante ,plus cela est source de complexité d’organisation et souvent un frein à son efficacité. A moins que ce choix  de fusion  soit guidé par une logique  électoraliste, ceci étant une autre affaire………

La commission municipale chargée de préparer ce dossier a ouvert ses débats à des habitants du village .On peut se réjouir de cette démarche de la municipalité .Je souhaiterais toutefois connaître à quel titre les personnes consultées représentent les enjeux économiques , sociaux, culturels voir les courants de pensées de la population .Il est fait mention dans le compte rendu du conseil municipal du 14/12/2010 d’un large consensus de points de vue entre les participants et les conseillers municipaux au cours de cette commission .J’imagine néanmoins que lors de la  réunion  des interrogations, des remarques ou des oppositions ont été exprimées  . La publication du compte rendu de cette réunion  permettrait à chacun de se faire une idée des enjeux de cette fusion.

 Le conseil a retenu deux options ,la première un regroupement « Domitienne,Canal Lirou , St Chinianais »la seconde «  Canal Lirou , St Chinianais », le choix définitif devant intervenir ultérieurement.

Mais quel   bilan des avancées et  des limites constatées la municipalité de Creissan fait de sa participation à la communauté « Canal Lirou »?.Cela me semble être un préambule pour orienter un choix définitif  .Actuellement Creissan avec ses 1200 habitants pèse dans les choix fait par notre Communauté de Communes de 10000 habitants. Quand sera t’il  dans une Communauté de Communes 3 fois plus importante  ? Ce n’est peut être un strapontin que l’on nous réserve .

Les villages de la Domitienne en périphérie de Béziers vont connaître un accroissement important de leur population  dans la décennie à venir. Leurs besoins en infrastructures et services seront en très forte progression. Par ailleurs, des projets  de grands travaux sont programmés (ex la ligne TGV) .Tout cela entraînera pour  ces communes des aménagements   qui seront prioritaires sur les besoins des autres villages dans le cadre d’une même communauté . Les particularités des  territoires des trois communautés de communes actuelles concernées par ce regroupement sont très dissemblables avec des problématiques particulières à chacune ( jachères agricoles, zones humides, zones inondables, massif forestier ,urbanisation dense et ailleurs désertification……etc. ). Comment harmoniser ces questions qui vont s’entrechoquer pour des réponses adaptées dans une même entité?

Ce ne sont là que quelques éléments de réflexion . Ce dossier mérite une diffusion d’information plus approfondie pour permettre à chacun  de se faire  une opinion .

Personnellement je regrette que le compte rendu du conseil municipal  n’évoque pas le « Pays Haut Languedoc et Vignobles » auquel la commune adhère.  Le « Pays » est le moyen actuel de favoriser l’initiative locale par la participation , le renforcement et la coopération intercommunale. Actuellement le « Pays »fédère les initiatives de 69000 habitants. Cette réforme risque de mettre à mal cette instance regroupant 11 communautés de communes . Le « Pays »a développé une démarche transversale et démocratique dans les domaines économiques , touristiques, culturel, patrimoniaux et environnementaux où chaque habitant   peut intervenir et exprimer ses points de vue  en participant au conseil de développement et siéger avec droit de vote  aux cotés des élus dans les diverses commissions.

 

Jean-Charles Clérice

 

Les commentaires sont fermés.