Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 02 octobre 2014

Les artistes des Jardins d'Adoyra

En 2012 les résidents de la maison de retraite « Les Jardins d’Adoyra » ont été plongé au cœur d’un projet musical. En effet l’EHPAD de Creissan a eu l’honneur d’accueillir une résidence d’artiste, un projet inscrit dans le cadre du programme culturel départemental plus connu sous le nom de CULTURE EN ARC EN CIEL.Les musiciens du Groupe l’Art à Tatouille  ont intégré l’EHPAD pendant trois semaines, sur lesquelles ils ont mis en application leurs talents. Trois chansons ont été écrites avec la participation des enfants de l’école de Creissan et du Collège de Quarante. A l’issue de ce projet un concert du groupe a été organisé  sur lequel les trois chansons ont été présentées. Au-delà du projet de Creissan, le groupe l’Art à tatouille a mené, toujours dans le cadre du programme Culture en Arc En ciel 4 autres projets de 2011 à 2013 à Murviel les Béziers, Lodève, Sète et Montpellier. Une ou plusieurs chansons ont été écrites avec chaque groupe.

 

Au regard de cette richesse est née une volonté du groupe L’Art à Tatouille et du Conseil Général,d’enregistrer un CD avec toutes les créations.

 

Le Samedi 20 Septembre les musiciens sont venus au sein de la résidence les Jardins d’Adoyra pour enregistrer la chanson « C’est La chansons que j’aimais » avec les résidents.

 

Une journée pleine de richesse, sous le signe de la joie du plaisir et de la découverte. Une grande première pour les résidents, qui ont pu vivre un enregistrement studio, comme des professionnels. Aujourd’hui c’est avec fierté que les résidents racontent leur expérience de chanteur d’un jour.

 

Le mercredi 17 Décembre en début d’après-midi les résidents feront la sortie de l’album au Domaine d’Ô à Montpellier avec les musiciens, le personnel du Conseil Général et tous les autres résidents des différents EHPAD ayant contribué à cet enregistrement. Une expérience unique et magnifique. Un évènement qu’ils ne sont pas prêt d’oublier.

cadré.jpg

 

Les commentaires sont fermés.