Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 18 mars 2015

CONFÉRENCE DEBAT

debat.PNG

vendredi, 08 février 2013

Information de la gendarmerie


Mardi 12 février à 18h30 salle polyvalente,la gendarmerie,invite les creissanais à assister à une réunion d'information sur les divers méfaits,en recrudescence dans notre région et notamment les cambriolages ,comment les éviter ou  s'en protéger au maximum

La délinquance n'est pas une fatalité contre laquelle nous ne pouvons rien,et nous nous devons de prendre conscience que cela n'arrive pas qu'aux autres

N'hésitez à composer le 17 si vous remarquez tout fait  ANORMAL

jpg_Cambriolage.jpg

mercredi, 29 août 2012

Y'A D'L'EAU DANS LE GAZ A CREISSAN


La question des gaz de schiste revient sur le devant de la scène politico-énergétique avec la conférence des 14 et 15 septembre prochains. Selon les compte-rendus du conseil des ministres, cette conférence "arrêtera la méthode du grand débat national sur la transition énergétique, qui contribuera à l’élaboration en 2013 d’un projet de loi de programmation. Elle permettra également de définir "la méthode et les objectifs des débats sur la biodiversité qui pourraient déboucher sur une loi-cadre en 2013".

Si ladite conférence, pilotée par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, doit "définir les voies d’une mutation vers un nouveau modèle de développement durable" gageons que les pouvoirs publics tendront vers une abrogation de l'ensemble des permis de recherche de gaz de schiste.

Cependant, quelqu'avis que l'on ait sur la question de l'exploration et de l'exploitation des gaz de schiste, rappelons six faits imparables :
un forage nécessite 10 millions de litres d'eau (de quelle eau s'agira-t-il ? Viendra-t-elle du grand tuyau promis par la Région ? D'usines de désalinisation ? De nos nappes phréatiques et de nos cours d'eau ?),
le cocktail de produits chimiques (plus de 500 dont certains sont hautement toxiques) injectés dans le sous-sol est une vraie bombe à retardement qui ne nous vaudra pas la gratitude des générations futures,
l'exploitation des gaz de schiste produit plus de gaz à effet de serre que le charbon,
partout où gaz et huiles de schiste ont été exploités, les réserves ont été surévaluées,
notre sous-sol est particulièrement chaotique, ce qui autorise à penser que nombreux seront les accidents, si forages il y a,
la réforme du code minier ne semble pas être au programme de la conférence du 14 septembre (c'est pourtant le noeud central du débat).

 
Afin de sensibiliser le grand public aux conséquences qu'engendreraient les forages et la fracturation hydraulique, l'association Plumes d'aigle organise un festival musical intitulé "Y'A D'L'EAU DANS LE GAZ". La manifestation aura lieu samedi 1er septembre, de 17h30 à 1h00 du matin, sur l'esplanade du village de Creissan. Les bénéfices de la soirée seront entièrement affectés à des opérations de valorisation et de promotion menées par les collectifs “non aux gaz de schiste” du territoire associé au permis de recherche “Plaines du Languedoc”. 

 

PLUMES D'AIGLE

L'association Plumes d'aigle se prévaut de différents principes qui visent à préserver entre autres l’environnement, à résister au modèle de production agro-industriel et à favoriser la mise en oeuvre d’une économie solidaire entre villes et campagnes.

Parmi les objectifs de l'association : aider de jeunes agriculteurs à s’installer, à se maintenir, à se convertir à l’agriculture biologique par l’activation de ses réseaux, de ses compétences et de ses savoirs-faire.

L'association souhaite, en outre, favoriser l’accès des producteurs à l’autonomie, à lutter contre la déprise agricole, à maintenir et promouvoir la biodiversité et à protéger les espaces de production agricoles contre l’urbanisation.

Dans le département de l’Aveyron, où est domiciliée l’association Plumes d’Aigle, l’arrêté du 12 octobre 2011 a permis d’abroger ledit “permis de Nant”.

Forts de cette victoire, Plumes d’aigle s’est déclarée solidaire des actions menées par les différents collectifs “non aux gaz de schiste” du territoire sous la coupe du permis dit “Plaines du Languedoc”

Voir l'affiche du programme ci-dessous

. img-827120207.pdf

 

mercredi, 09 février 2011

VOUS AVEZ LA PAROLE

Un  fidéle lecteur du blog,nous fait parvenir sa reflexion sur la réforme territoriale et le regroupement des communautés de communes.Pour respecter la liberté d'expression qui nous est chére,nous publions ci-dessous son texte en intégralité

   A propos du regroupement des communautés de communes

   conseil municipal du 14/12/2010

 

La réforme territoriale impose la réalisation d’un nouveau schéma départemental de coopération intercommunale. Le choix fait par la municipalité en réponse à cette réforme a été entériné par le conseil municipal du 14/12/2010.

La lecture du compte rendu de ce conseil municipal suscite un certain nombre d’interrogations ,des questions de forme et des remarques de fond.

 Il me semble que cette réforme est dans la droite ligne des choix de notre gouvernement et s’appuie sur  un principe technocratique liant l’efficacité d’une institution  à sa taille .Le but recherché est la fusion de plusieurs communautés de communes actuelles pour en faire une entité plus importante  et plus performante .Position purement idéologique ,de nombreux exemples  nous permettent de constater le contraire.  Plus la taille  d’une structure est importante ,plus cela est source de complexité d’organisation et souvent un frein à son efficacité. A moins que ce choix  de fusion  soit guidé par une logique  électoraliste, ceci étant une autre affaire………

La commission municipale chargée de préparer ce dossier a ouvert ses débats à des habitants du village .On peut se réjouir de cette démarche de la municipalité .Je souhaiterais toutefois connaître à quel titre les personnes consultées représentent les enjeux économiques , sociaux, culturels voir les courants de pensées de la population .Il est fait mention dans le compte rendu du conseil municipal du 14/12/2010 d’un large consensus de points de vue entre les participants et les conseillers municipaux au cours de cette commission .J’imagine néanmoins que lors de la  réunion  des interrogations, des remarques ou des oppositions ont été exprimées  . La publication du compte rendu de cette réunion  permettrait à chacun de se faire une idée des enjeux de cette fusion.

 Le conseil a retenu deux options ,la première un regroupement « Domitienne,Canal Lirou , St Chinianais »la seconde «  Canal Lirou , St Chinianais », le choix définitif devant intervenir ultérieurement.

Mais quel   bilan des avancées et  des limites constatées la municipalité de Creissan fait de sa participation à la communauté « Canal Lirou »?.Cela me semble être un préambule pour orienter un choix définitif  .Actuellement Creissan avec ses 1200 habitants pèse dans les choix fait par notre Communauté de Communes de 10000 habitants. Quand sera t’il  dans une Communauté de Communes 3 fois plus importante  ? Ce n’est peut être un strapontin que l’on nous réserve .

Les villages de la Domitienne en périphérie de Béziers vont connaître un accroissement important de leur population  dans la décennie à venir. Leurs besoins en infrastructures et services seront en très forte progression. Par ailleurs, des projets  de grands travaux sont programmés (ex la ligne TGV) .Tout cela entraînera pour  ces communes des aménagements   qui seront prioritaires sur les besoins des autres villages dans le cadre d’une même communauté . Les particularités des  territoires des trois communautés de communes actuelles concernées par ce regroupement sont très dissemblables avec des problématiques particulières à chacune ( jachères agricoles, zones humides, zones inondables, massif forestier ,urbanisation dense et ailleurs désertification……etc. ). Comment harmoniser ces questions qui vont s’entrechoquer pour des réponses adaptées dans une même entité?

Ce ne sont là que quelques éléments de réflexion . Ce dossier mérite une diffusion d’information plus approfondie pour permettre à chacun  de se faire  une opinion .

Personnellement je regrette que le compte rendu du conseil municipal  n’évoque pas le « Pays Haut Languedoc et Vignobles » auquel la commune adhère.  Le « Pays » est le moyen actuel de favoriser l’initiative locale par la participation , le renforcement et la coopération intercommunale. Actuellement le « Pays »fédère les initiatives de 69000 habitants. Cette réforme risque de mettre à mal cette instance regroupant 11 communautés de communes . Le « Pays »a développé une démarche transversale et démocratique dans les domaines économiques , touristiques, culturel, patrimoniaux et environnementaux où chaque habitant   peut intervenir et exprimer ses points de vue  en participant au conseil de développement et siéger avec droit de vote  aux cotés des élus dans les diverses commissions.

 

Jean-Charles Clérice

 

mercredi, 13 janvier 2010

LIBRE EXPRESSION

Nombreux sont les lecteurs de ce blog qui me demandent  de créer une rubrique "libre expression" au sein de laquelle ils pourront s'exprimer sur tous les sujets d'actualité (social,culturel,politique,société etc..)L'expérience sera donc tentée et s'il y a lieu,si les ecrits sont succeptibles d'interesser les fidéles de Creissan en Languedoc,le vendredi sera jour de parution.Bien entendu,que cela soit dit ,ce blog n'est pas un blog politique et les réglements de comptes seront bannis de l'édition ainsi bien sûr que les attaques ad nominem.Si tout se passe normalement et en bonne intelligence,la rubrique sera pérennisée et des échanges pourront avoir lieu.Les textes ,les documents et photos seront adressés à l'adresse mail suivante poncej@free.fr. A vos plumes et stylos et d'avance merci pour votre participation