Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 28 août 2017

Le Député Huppé en visite à l'ancienne cave coopérative

Philippe Huppé député de la cinquième circonscription, a, depuis quelques jours commencé sa tournée des caves coopératives, actuellement en pleine vendanges .Ce lundi à l’invitation de François Régis Boussagol ,président départemental des vignerons indépendants de l’Hérault, il a fait une exception et est venu s’informer de la situation des 920 caves particulières du département en visitant l’ancienne cave coopérative de Creissan ,rachetée il y a quelques années par la famille Boussagol. Il faut savoir que les vignerons indépendants représentent 40 % du volume et 50 % du chiffre d’affaire de l’Hérault et qu’ils exportent leur production dans 120 pays .Malgré cela , la disparité concurrentielle européenne et les importations sauvages souvent frelatées sont un problème récurant pour nos viticulteurs .Le député très impliqué dans la question viticole puisqu’il fut le maire d’Adissan et sa réputée Clairette, est très conscient de ces problèmes et compte à l’assemblée réunir les élus de régions viticole pour qu’ enfin cesse cette concurrence déloyale européenne .Cette visite s’est achevée par une dégustation d’un des quelques 20 cépages élevés par l’hôte du jour, modérément bien sûr 

IMG-4523.JPGIMG-4520.JPGIMG-4521.JPG

16:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 11 juin 2017

LEGISLATIVES

Commune de Creissan

 

INSCRITS  933

VOTANTS 542

EXPRIMES 524

ONT OBTENU

GORYAINOVA  MARIA  6 VOIX

SAINT GIRONS   SYBILLE 3 VOIX

PASSIEUX MARIE 71 VOIX

POLARD PIERRE 51 VOIX

ROUANET WILLIAM  16 VOIX

ARDINAT GILLES 123 VOIX

DA COSTA LUDOVIC 1 VOIX

SUZANNE CEDRIC 3 VOIX

CAPRON MICHEL 3 VOIX

HUPPE PHILIPPE 204 VOIX

ARAYA ANTONIETA 0 VOIX

ROUILLE CATHERINE 39 VOIX

ATOUG HAFID 4 VOIX

22:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 27 mars 2014

Participation à l’expression démocratique du moment.

 

Le langage a certes eu son rôle dans le progrès de l’humanité, mais s’invectiver en période électorale et s’épuiser dans des querelles presque indécentes sans suite ni avenir n’a pas grand sens ! C’est le jeu ! me dit-on. Bien sûr, la démocratie permet que toutes les opinions s’expriment. Mais les invectives et ce jeu très mal joué en prenant des airs indignés ou vertueux mènent-ils à la résolution des vraies questions ?

A Creissan, les habitants ont autre chose à faire que d’assister à un spectacle désolant qui leur met le cœur à l’envers. Ne souhaitent-t-ils pas plutôt mettre en commun leurs idéaux de solidarité et leurs rêves en additionnant les bonnes volontés et en encourageant une gestion toujours meilleure, un entretien, un embellissement de leur village dont ils se sentent responsables collectivement ?

Usons de notre liberté et faisons mentir Alexis de Tocqueville lorsqu’il écrivait dans « Le démocratie en Amérique » :

«  En vain chargerez-vous ces mêmes citoyens, que vous avez rendus si dépendants du pouvoir central, de choisir de temps à autre les représentants de ce pouvoir ; cet usage si important, mais si court et si rare de leur libre arbitre, n’empêchera pas qu’ils ne perdent peu à peu la faculté de penser et d’agir par eux-mêmes, et qu’ils ne tombent ainsi graduellement au-dessous du niveau de l’humanité. ».

 

signé : Une habitante consternée par les fictions abracadabrantes offertes aux Creissanais.

10:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 21 novembre 2010

La Laïcité : un thème mobilisateur

Communiqué du Trait d'union creissanais

A l’initiative du Mouvement Rural de l’Hérault (foyers ruraux) et grâce au partenariat avec l’association TUC (Trait d’union Creissanais), une cinquantaine de personnes se sont retrouvées Mardi dernier (16 Novembre) à la salle Maffre pour une conférence donnée par Michel Miaille (photo), et intitulée « La laïcité : d’une histoire Française à une question Européenne ».

L’ intervention, particulièrement brillante et pédagogique,  a été unanimement appréciée par un auditoire très attentif.  Michel Miaille a pu ainsi aborder les origines historiques de la Laïcité (bien avant 1905 !...), en rappeler les valeurs et  principes fondateurs, mais aussi dresser un véritable « état des lieux », tant sur le plan national qu’Européen.

Michel Miaille est professeur honoraire de science politique à la faculté de Droit de Montpellier, et Président de la Ligue de l’Enseignement de l’Hérault. Grâce à un propos à la fois riche et accessible, illustré de nombreux exemples et anecdotes, il a offert un moment d’une grande densité, suivi d’un temps de questions-réponses qu’il a fallu (hélas) conclure pour cause d’heure tardive, mais que beaucoup auraient souhaité prolonger !

Ce partenariat avec le Mouvement Rural de l’hérault a permis au Trait d’Union Creissanais de retrouver le public des conférences précédemment organisées sur la commune, mais aussi de toucher de nombreuses personnes qui s’étaient déplacées pour l’occasion, parfois d’assez loin : Narbonne, Béziers, Colombières sur Orb…

Michel Miaille.jpg

06:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 10 février 2008

ELECTIONS MUNICIPALES

A l'occasion des prochaines élections municipales, la parole est donnée aux candidats. Nous avons sollicité Mr le Maire Bruno Barthés et lui avons posé quelques questions sur ces élections, et bien évidemment ces colonnes seront ouvertes à tous ceux qui solliciteront les suffrages des Creissanais

Mr le maire Votre première mandature à la tête de la municipalité s'achève, pouvez vous en quelques mots faire le bilan de vos réalisations
Bruno Barthés:"Nous nous sommes employés durant toute la durée du mandat à finaliser ou lancer des projets d"équipements publics principalement. Parmi les plus importants figurent le nouveau forage des Bories dont l'exploitation devrait être effective à la fin du premier semestre 2008, au terme de neuf années d'instruction, le traitement des eaux usées par la réhabilitation du bassin de lagunage avec une capacité portée de 1000 à 2000 équivalents habitants, la création de 2 classes supplémentaires pour répondre aux besoins présents et à venir en terme de capacité et l étude sur l'implantation de bassins de rétention d'eau de pluie pour répondre notamment pour partie aux aléas enregistrés dans le PPRI(plan de prévention des risques d'inondation) renforçant ainsi la sécurité des habitants. La construction d'une maison de retraite est pour nous le fleuron des réalisations. Elle répond à la fois à un déficit en nombre de lits gériatriques enregistrés sur notre secteur et elle a permis la création de 47 emplois sur la commune dont une vingtaine occupés par des personnes résidantes à Creissan. Le social n'a pas été laissé pour compte, la réalisation de 24 logements sociaux vient le confirmer. C'est ainsi que des enfants de familles creissanaises et des parents dont les enfants sont installés sur la commune ont pu élire domicile dans notre cité
Avez vous des regrets sur tel ou tel projet ?
BB:"Conscient que tout n'a pas été parfait, c'est plus en termes de frustration que de regrets que je dresserai le bilan des sept années écoulées. Frustration quant aux lourdeurs et contraintes administratives qui viennent contrarier, la majeure partie du temps la réalisation des projets. A contrario, ces mêmes lourdeurs et contraintes sont parfois nécessaires. Elles sont garantes de la fiabilité et de l'adaptabilité des projets. Pour l'alimentation en eau potable, ce sera une garantie technique et hygiénique, pour les eaux usées, la garantie d'eaux non polluées rejetées dans le milieu naturel ; respect environnemental etc..

Etes vous partant pour un second mandat et si oui quelles sont les raisons qui vous aménent à vous représenter ?
BB :"Oui je suis partant pour briguer un second mandat. Depuis treize ans que je suis au service de la commune, dont sept dans les fonctions de Maire, je me suis complètement investi dans les responsabilités qui m'étaient dévolues. Avec l'équipe qui m'entoure, nous avons mis en place des équipements publics pour structurer notre cité. Les raisons qui nous amènent à nous représenter sont d'ordre passionnel d'une part et dictées par le sens du devoir et des responsabilités d'autre part. La gestion d'une commune aujourd'hui impose une vision à moyen voire à long terme. Tout ne peut pas être réalisé en un seul mandat et la perspective de participer au développement harmonieux de Creissan six années de plus intensifie notre motivation

Le projet de ZAC fait couler beaucoup d'encre et certains Creissanais sont inquiets, pouvez vous les rassurer et expliquer succinctement la finalité de ce projet ?
BB;"Le projet de ZAC a été expliqué à la population. Des éléments diffusés ces derniers jours ne traduisent pas de manière fiable la raison, le contenu et la finalité du dossier et ont pour tendance de semer la crainte dans les esprits. Les équipements publics en cours de réalisation ou à venir sont des équipements lourds, à la fois obligatoires et coûteux. La partie financière non subventionnée de l'ensemble des projets est assez conséquente. Elle sera financée dans un premier temps par l'emprunt. Ces emprunts devront forcément être remboursés aux organismes prêteurs. La zone d'aménagement concertée en tant qu'outil d'aménagement, par les participations financières qu'elles dégagent, va permettre à la collectivité d'assumer ces remboursements d'emprunts de manière plus confortable. La réalisation du projet étant étalée sur plusieurs années va permettre également à la commune d'absorber de manière maîtrisée la population à venir. Il faut également préciser que la zone des " Plantiers " inclue dans le périmètre la ZAC est déjà dans le périmètre du Plan d'occupation des sols de la commune et que seule la zone de la "Rouchére", située aujourd'hui en zone non constructible, vient intégrer et augmenter le périmètre du POS. Avec ou sans le projet de la ZAC, la zone des "Plantiers" aurait fait l'objet tôt ou tard d'aménagement. Aménagement anarchique ou maîtrisé qui sait ? La municipalité à choisi : un urbanisme cohérent et maîtrisé qui prend en compte la topographie des terrains, les contraintes hydrauliques, environnementales, la circulation (véhicules, piétons), le stationnement, la typologie d'habitat. Ce programme reste cohérent avec la capacité des équipements structurants tels que l'alimentation en eau potable et le traitement des eaux usées pour les principaux quand ces derniers seront réalisés Pour conclure, ce projet, qui, au demeurant, ne coûtera rien à la collectivité, ne sera engagé qu'au terme d'une procédure de révision simplifiée qui consiste à faire valider par tous les services de l'Etat (MISE, DDE, DDAF, PREFECTURE) la pertinence et la faisabilité du programme
Il est quasiment établi qu'une seconde liste se présentera aux suffrages des Creissanais, et c'est tant mieux pour la démocratie, qu'en pensez vous ?
BB:"Je suis un démocrate, chacun à le droit de s'exprimer, de manifester à un moment donné son approbation ou son mécontentement. Ceci dit, cette démocratie doit être avant tout respectueuse, encadrée par des valeurs républicaines. Elle doit se faire dans la transparence la plus totale quant aux idées qu'elle véhicule. Elle ne doit pas laisser place à l'insinuation, aux demi-vérités, aux suppositions, on ne doit pas s'en prévaloir pour justifier des intentions déguisées
En deux mots pouvez vous nous parler de votre liste ?
BB:"La liste que je conduirai et qui briguera les suffrages de la population les 9 et 16 mars prochains est composée de 12 conseillers sortants et de trois nouvelles recrues. Pour ce qui est des nouveaux, quand je les ai sollicités, j'ai compris que j'étais en présence de personnes qui avaient déjà réfléchi à la question. J'ai découvert une femme et deux hommes très motivés et prêts à s'investir pour leur commune. Des personnes qui ne pourront apporter que du bien dans l'équipe et par la même, dans la gestion communale; c'est en tout cas ce dont je suis convaincu après les avoir entendus me présenter les idées qu'elles comptent proposer. Pour ce qui est des conseillers sortants, je peux garantir que leur motivation reste intacte et qu'ils s'engagent eux aussi à s'investir comme ils l'ont fait jusqu'à présent et à être à l'écoute de la population

08:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (30)